Archive la catégorie ‘Voyage sonore’

Les chants de Valpo 2 – le port, le marché aux poissons

Jeudi, janvier 14th, 2010

Vivre à Valpo (Valparaiso), c’est vivre au port. Oublier l’océan est impossible même si le port de commerce sépare les porteños* du Pacifique.

Ce matin, le ciel est gris. Il changera peut-être à midi. En attendant, je vous enmène à la Caleta Portales. Là où les pêcheurs artisanaux laissent leur bateaux. Là où ils vendent le poisson et les fruits de mer venus de tout le Chili.

(suite…)

Les chants de Valpo 1 – le vendeur de journaux

Dimanche, janvier 10th, 2010

Au petit matin, les rues de Valparaiso sont calmes. Le soleil est clair et l’air frais. De temps à autres un colectivo* passe sur les pavés désordonnés. Les mouettes rieuses volent au loin au dessus de la baie.

Au petit matin à Valpo*, il y a les chants des hommes au coin des rues. Ce matin, c’est le vendeur de journaux qui me fait sourire au réveil.

(suite…)

(Je) vote, tu votes, ils votent…

Dimanche, décembre 13th, 2009

L'urne où l'on dépose son bulletin de vote pour le président de son choix. Attention, il faut bien plier et cacheter le bulletin sinon il n'est pas valable.

Journée un peu spéciale ce dimanche. Les Chiliens majeurs et inscrits sur les listes électorales votent pour leur nouveau président, leurs députés et une partie de leurs sénateurs.

Scènes de vie politique en deux épisodes.

(suite…)

Osorno: le lac et les termes de Puyehue

Vendredi, novembre 20th, 2009

Les rapides, non loin des Thermes de Puyehue.

Osorno est une ville pauvre et peu attractive. Les rues sont souvent grises et le travail manque. Ici, on vit avant tout du tertiaire ou de l’élevage de bovins et de la fabrication de lait et de fromages. Pas de théâtre, pas de cinéma digne de ce nom.

Mais tout autour d’Osorno, la nature est incroyable. Nourries des pluies quotidiennes, les prairies, les arbres et les collines sont tardés de verts persistants. Au loin, les volcans pointent le bout de leurs cratères enneigés. Les lacs sont partout.

Bleu, gris, presque transparents parfois.

(suite…)

Valdivia: pluie dehors, feu dedans

Mercredi, novembre 18th, 2009

Vue sur le jardin depusi la maison de Pedro etFabiola, Valdivia.

A Valdivia, belle ville verte du sud, entourée de fleuves et de forêt, je me requinque chez Pedro, Fabiola et leurs enfants, la famille de Fernando.

(suite…)

Esther Sandoval, mère Mapuche

Dimanche, novembre 15th, 2009

Esther Sandoval, Mapuche à la campagne.

Esther Sandoval a 52 ans. Six enfants et plusieurs petits enfants.

Elle aime tisser la laine de mouton, s’occuper de ses poulets et admire la campagne qui l’entoure depuis toute petite.

Surtout, Esther Sandoval est Mapuche. Indienne Mapuche.

Et n’a pas de raison d’en avoir honte.


(suite…)

A l’école avec Omar, Nallelli et María Teresa

Lundi, octobre 26th, 2009

Nalleli, Maria Teresa et un de leurs camarades.

Luis, chez qui je loge à Arica, est le directeur d’une école municipale. A peine arrivée à Arica, je le suis à son travail. Cela fait longtemps que j’ai envie d’entrer dans une école au Chili.

(suite…)

Robertina Obando, recommencer à zéro

Samedi, octobre 17th, 2009

Robertina Obando, 31 ans.

Robertina est une jeune femme discrète.

Un peu timide voire méfiante.

Née au Pérou, elle est arrivée à Copiapo il y a sept mois. Avec son mari et son fils.

Pour, encore une fois, tout recommencer à zéro.

(suite…)

La Serena et le début du Norte Chico*

Dimanche, octobre 4th, 2009

Vue sur la baie de Coquimbo, depuis l'appartement de Maria Paz y Andres, La Serena.

Voilà la partie la plus inconnue du voyage qui commence. Plusieurs semaines en direction du Nord du Chili. Là, je serai seule en route, vers des zones qui me sont bien moins connues que Valparaiso ou Santiago. J’ai hâte et suis un peu nerveuse. La route défile déjà.

(suite…)

La señora Gloria – Dar a luz, donner la vie

Samedi, septembre 26th, 2009

Fatiguée de ne tisser que pour des vêtements, Gloria a laissé foisonner son imagination pour réaliser ce tapis extravagant. "Je ne le vendrais jamais mais c'était si agréable!"

C’est une toute petite femme qui vient ouvrir le portail au n° 5184 del Camino al volcán*. Discrète et silencieuse dans son pantalon de velours gris et son gros pull ocre tricoté, la Señora Gloria, comme l’appellent mes amis, tient un atelier de tissages naturels dans la vallée montagneuse de Cajon del Maipo, à une heure de Santiago. Sa voie est douce et aiguë. Ses mots réfléchis et sans détours.

(suite…)

Chorizos et empanadas pour les Fiestas Patrias*

Dimanche, septembre 20th, 2009

Viva Chile = Vive le Chili; Feliz 18 = Joyeux 18 septembre (jour de la fête nationale qui célèbre l'indépendance du Chili vis à vis de l'Espagne)

Au Chili, le 18 – « el dieciocho » – c’est sacré ! Chaque année, le 18 septembre – jour de fête nationale – tout le pays s’arrête. En famille et entre amis, on se réunit pour faire la fête, manger et boire à foison.

Les célébrations de l’anniversaire de la première junte nationale au Chili (en 1810, cet événement lance le processus indépendantiste) s’étendent même bien souvent sur toute une semaine. Arrivée le 19 septembre à Santiago, je suis donc passée par la case famille et barbecue gigantesque. Pas déçue de savourer si tôt viande grillée et empanadas de pino*. Mmmmm !

(suite…)