Retour vers la Zone centrale

Mariela et Héctor, dans la vallée sèche de Copiapo.

Pour redescendre vers le Sud, je décide de faire escale à Copiapo. J’ai envie de revoir Mariela, Héctor et Esteban (la famille de Daniela), et j’ai toujours dans la tête d’aller dans cette mine de cuivre tenue uniquement par des femmes: la mine Andacollita.

Je fais des pieds  et des mains pour obtenir les coordonnées de la propriétaire de la mine. Je dérange les journalistes locaux et papote à chaque occasion pour trouver des tuyaux. Mais mes mails restent sans réponse et mes appels se heurtent sans cesse à la voix douce (amère) de la compagnie de téléphone: «El numero al cual usted esta llamando no se encuentra disponible…»* Pfff…

Je suis dégoûtée. Rien n’aboutit depuis dix jours. Je laisse tomber.

Avec Mariela, Héctor et Esteban, nous partons à la plage. Une heure de route depuis Copiapó, à travers le désert. Puerto Viejo est une « station balnéaire » de bric et de broc. Un village en bord de mer apparu à la suite de prises de terrains illégales. Une station balnéaire de cabanes de bois qui dégringolent pour beaucoup.

Je me relaxe, relativise et profite de connaître les amis de Mariela et Héctor qui nous ont invité à la plage. Le matin même, je les ai rencontrés à l’office évangélique auquel vont Mariela et Héctor. Drôle de moment.

Finalement, lundi soir, je prends le bus. Direction Santiago.

Plus le paysage change, plus mon cœur s’égaye. Les courbes des montagnes sont plus familières, le vert a regagné du terrain. L’eau m’a manqué dans le Nord. Dans l’air et sur la terre.

De retour vers Santiago et Valparaiso, je sens que je rentre à la maison. C’est un voyage particulier que celui-là. Un voyage partagé entre découvrir/vivre et dire/raconter. Un voyage en deux temps: le temps des expériences et le temps du récit. Un voyage itinérant quand je sens en moi l’envie de me poser quelques temps.

Un envol pour bien atterrir.

—————————————————————————————————————————————————————————————————————————–

* «Le numéro que vous êtes en train d’appeler n’est pas disponible en ce moment».

06/11/2009

Comments are closed.