Puerto Natales: moins au sud, plus perdu

Puerto Natales

Pour rejoindre Puerto Natales, un peu plus nord que Punta Arenas, il faut 3h de bus. Trois heures en pleine Patagonie. Une route droite et tout autour la pampa et les montagnes impressionnantes.

De temps à autres, le bus s’arrête déposer un homme ou une femme au bord de la route. Une grosse barrière et un panneau flanqué du mystérieux « estancia » sont les seuls signes qu’une vie doit bien les attendre. Je somnole. Nous sommes déjà à Puerto Natales, petite ville d’à peine 10 000 habitants au bord du flord Ultima Esperanza, un bras de l’océan qui remonte le long de la Cordillère.

Puerto Natales est la porte d’entrée vers le majestueux Parc National Torres del Paine. Les anoraks orange ou vert des gringos sont donc monnaie courante. Mais comme dans tout village touristique, il n’y a pas que les touristes. Il y a aussi Viviana, orfèvre pour vivre et voyager. Elle a plein de choses à faire ce lundi mais a dit oui à cette interview effrayante. J’ai rendez-vous avec elle à 13h!

Puerto Natales

07/12/2009

Comments are closed.