Osorno: le lac et les termes de Puyehue

Les rapides, non loin des Thermes de Puyehue.

Osorno est une ville pauvre et peu attractive. Les rues sont souvent grises et le travail manque. Ici, on vit avant tout du tertiaire ou de l’élevage de bovins et de la fabrication de lait et de fromages. Pas de théâtre, pas de cinéma digne de ce nom.

Mais tout autour d’Osorno, la nature est incroyable. Nourries des pluies quotidiennes, les prairies, les arbres et les collines sont tardés de verts persistants. Au loin, les volcans pointent le bout de leurs cratères enneigés. Les lacs sont partout.

Bleu, gris, presque transparents parfois.

—————————————————————————————————————————————————————————

Avec Fernando, nous prenons le bus au terminal rural d’Osorno. Enorme, le chauffeur tient bien assis sur son siège avant. Il attend les passagers qui montent au compte goutte.

Dehors, la pluie commence à tomber. Un adolescent monte pour vendre le journal : «el Austral», «Las Ultimas Noticias» ou «la Cuarta». Quelques jeunes filles achètent «el Austral», le journal local. L’une d’entre elle nous le prête même. Dans les pages intérieures, l’ancien candidat à la présidence de la coalition d’extrême gauche «Juntos Podemos» explique son soutien à Marco Enriquez Ominami, candidat indépendant de gauche à la présidentielle du 13 décembre prochain.

MEO, Marco Enriquez Ominami, n’a cessé de grimper dans les sondages. Il est devenu le cauchemar de la Concertación, coalition de gauche au pouvoir depuis vingt ans (lire le post sur la présidentielle au Chili).

Soudain, j’entends de la musique à l’extérieur du bus. Le musicien monte. Il porte un grand chapeau et une chemise rouge. Fait le malin et des clins d’œil aux filles qui rigolent sous cape.

J’attrape la fin de sa chanson avec mon enregistreur, à moitié dissimulé dans mon sac.

Ecouter l’extrait ici.


Enfin, le bus démarre… Direction Aguas Calientes où se trouvent les Termes de Puyehue.

En chemin, le chauffeur s’arrête dans plusieurs petits villages. Il prend des gens sur le bord de la route. La buée se forme sur les fenêtres. Notre voisin ronfle doucement.

Aguas Calientes est posée au creux des contreforts de la Cordillère. Quelques maisons de bois, un grand hôtel et une piscine d’eau thermale naturelle qui fume le long de la rivière.

Quinze minute dans une eau à 39° et zou dans la rivière! Entre les pierres, l’eau ne doit pas atteindre les 10°. Vingt secondes et on sort! Autour de nous, les montagnes sont couvertes d’une forêt dense. Et après une petite marche, La rivière dévoile ses rapides.

A quelques kilomètres seulement, c’est l’Argentine.

Le lac Puyehue, vu depuis Entre Lagos.

Ci-dessus, le lac de Puyehue, vu depuis Entre Lagos où nous faisons escale au retour. Le vent souffle et la pluie est de retour. Le ciel couvre bientôt l’horizon.

La note du café de Roberto.On file dans un café du village. Roberto nous sert deux chocolats chauds et deux empanadas délicieuses. La viande est tendre et les oignons fondants. J’enchaîne avec une tarte au flan et aux myrtilles.

Il fait chaud grâce au poêle que Roberto a mis près de nous. Dehors la pluie claque sur le bitume. Et le ciel s’assombrit. Gris-bleu, gris-orange.

Difficile de se sentir mieux.

Dans les rues de Entre Lagos, village au bord du lac Puyehue, région des Lacs

A gauche, le café de Roberto. Et à droite les couleurs du ciel de pluie.

20/11/2009

2 Réponses pour “Osorno: le lac et les termes de Puyehue”

  1. Redigé par Troncoso:

    C’est vrai que c’est beau, c’est vrai aussi que les thermes sont tres chaudes et que le fait de sauter dans l’eau froid te fait te sentir toujours vivant. Le lac est impressionnant et encore mieux sous la pluie. Mais qu’est ce que c’est encore plus beau quand vous écrivez comme ça, mademoiselle.
    Continua haciendo viajar a la gente en las letras de tu canto a la belleza, yo seguiré leyendo escondidito por ahi.

  2. Redigé par Matt:

    Bonjour,
    Je suis étudiant et j’ai trouvé un stage dans cette région. Donc je vais sans doute partir là-bas pour 5 mois à partir de Septembre. J’aimerai vraiment pouvoir connaitre vos impressions sur cette région. Il n’y a pas beaucoup de documentation sur ce sujet. Et j’avoue que c’est un très grand saut dans l’inconnu.
    En vous remerciant par avance,
    Matt